Brochure:
Il est intéressant de le savoir : 15% du trafic mondial, tous produits et tous modes de transport confondus, concernent les matières classées dangereuses : alimenter en fuel les chaudières du chauffage, remplir le réservoir d'essence des voitures, fabriquer industriellement des millions de pièces pour objets usuels ou des centaines de matériaux de construction, recouvrir les routes de bitume, élaborer de nouveaux textiles légers et confortables, composer des engrais, soigner et soulager jour et nuit des milliers de malades, assainir l'eau potable ou purifier les eaux usées - en un mot, subvenir aux besoins quotidiens.
Il ne viendrait à personne l'idée de remettre en cause l'utilité de ces produits de consommation courante. Par ailleurs, notre société actuelle exprime une grande exigence de confort, de qualité d'environnement, de qualité de service, de sécurité, quoi de plus légitime ?
Or, ces demandes et ces attentes sont parfois contradictoires. C'est ce qui se passe lorsqu'un camion-citerne livre une station-service : il peut, lors de son déplacement, éveiller chez l'automobiliste une contrariété ou un sentiment d'insécurité et, seulement quelques minutes après, satisfaire celui-ci lorsqu'il passe à la pompe. En fait, tout le monde est bien d'accord sur les besoins, mais certains s'interrogent encore sur les moyens à utiliser et vont même, quelquefois, jusqu'à les contester.
La nécessité du transport lui-même est incontournable, l'important est d'en maîtriser le risque, et par conséquent de trouver les bonnes solutions.